[Forum] Les métiers du livre : crises et coopérations [3/3]

Après la conférence, les ateliers ! Vous trouverez ci-dessous mes résumés des réflexions menées dans les ateliers que j’ai choisi. Globalement j’ai trouvé ce travail en commun sur des problématiques actuelles très intéressant mais j’ai regretté qu’il ne dure pas plus longtemps. Il nous aurait fallut au moins 2h pour chaque sujet (au lieu d’1h30).

atelier 1 : accueillir le monde dans sa diversité
atelier 2 : rencontres éditeurs/libraires/bibliothécaires
atelier 3 : présentation de Maison Fumetti

Pour consulter la liste de la totalité des ateliers mis en place sur les deux jours du forum, rendez-vous sur le site de Mobilis.

◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊

Accueillir le monde dans sa diversité – La bibliothèque, filet de protection sociale, refuge des exclus ?

Animé par Caroline Dalger et Sophie Rouyer

Guidés par les deux animatrices, la quinzaine de participants à l’atelier, a commencé par interroger les mots « accueillir » et « diversité ».

L’accueil se compose de nombreux éléments : évidemment des conditions matérielles et humaines mais également de la médiation et des services et collections proposés aux publics.

Ces trois axes ont été ensuite développés par petits groupes de 6 afin d’identifier les freins et trouver des leviers pouvant favoriser l’accueil de la diversité.

1. conditions matérielles :

Un bon accueil passe tout d’abord par les locaux qui se doivent d’être aux normes et être bien desservis pour permettre l’accessibilité à tous. Le mobilier et la lumière auront également un impact important sur la convivialité du lieu. L’accueil dans de bonnes conditions matérielles passent aussi par un équipement fiable et une signalétique abordable. Au-delà des locaux, les conditions d’inscription (papiers demandés et coûts) ainsi que les horaires d’ouverture auront une partie importante à jouer pour que le public – aussi divers soit-il – se sente bienvenu.

Parmi les freins majeurs que rencontreront les bibliothécaires pour réserver un bon accueil à leurs usagers (dans leur diversité), on trouve fatalement les moyens humains et financiers lorsqu’ils manquent en quantité ou en qualité…

2 . collection et services :

Parmi les « exclus » de la bibliothèque, il y a tout simplement les personnes qui ne peuvent pas atteindre physiquement le lieu de la bibliothèque. On parle de « public empêché ». Le service « hors les murs » de la bibliothèque va permettre de remplir cette mission en apportant la bibliothèque auprès de ces personnes. Mais de qui s’agit-il ? Puisqu’il ne se rend pas sur place il est parfois difficile didentifier ce public. Les partenaires (hôpitaux, prisons, maisons de retraites, associations) se font alors indispensables pour atteindre ce public.

Pour accueillir le monde dans sa diversité, la bibliothèque doit également varier ses collections : langues étrangères, FLE et Français facile, livres audio ou même partenariat avec des lecteurs allophones (personne parlant une autre langue que celle de la majorité).

Enfin, la diversification des services (coin café, journal, fauteuils, Internet, jeux, ateliers, événements) est sans aucun doute un des meilleurs moyens pour transformer la bibliothèque en un lieu accueillant pour tous et surtout casser l’image « silencieuse, trop sage et rigide » de notre chère bibliothèque.

3. adapter la médiation pour accueillir la diversité : quels sont les freins ? Les leviers ?

S’adapter oui, mais comment ? Le groupe précédent a mis l’accent sur une adaptation des conditions matérielles. Nous nous concentrons sur la médiation. [Pour rappel : qui dit médiation dit : faire disparaître une tension, être neutre, ne pas porter de jugement, simplement constater, découvrir et connaître toutes les parties prenantes]. Comme par accord tacite, on attribue tous au bibliothécaire le rôle de médiateur culturel.

médiation pour accueillir diversité

Sur notre paperboard on dessine le triangle de la bibliothèque …

La difficulté se situe principalement au niveau du public non-initié, celui qui ne vient pas du tout ou n’a pas l’habitude de venir. Un des meilleurs outils du médiateur pour faire se rencontrer ce public et la culture est sans aucun doute le partenariat avec les associations ou institutions locales.

Mais le rôle du bibliothécaire est-il de jouer le médiateur entre le public initié et le public non-initié ? Cela fait-il partie du rôle de médiateur culturel ? Je pense que oui, mais je me heurte à l’avis des bibliothécaires expérimentées. Il me paraît pourtant simple – et surtout indispensable – d’instaurer le même système de partenariat pour faire se rencontrer les public initié et non-initié qui apprendrait ainsi à se connaître, peut-être à s’entraider ou du moins à cohabiter.

◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊

Éditeurs : quelles rencontres avec les libraires et les bibliothécaires ?

La problématique semblait de faire se rencontrer les éditeurs locaux avec les bibliothécaires et libraires de leur région, afin de créer une dynamique territoriale et de se soutenir entre acteurs locaux.

La situation :

Le libraire avoue qu’il ne laisse pas encore une place particulière aux éditeurs locaux mais pense à faire une place aux auteurs locaux. En revanche il donne une place de choix aux petits éditeurs qu’il a envie de défendre. Étant beaucoup sollicité, il faudra le convaincre car il est obligé de faire une sélection.

L’éditeur, il se regroupe parfois en collectif d’éditeurs [Colibris] pour créer des rencontres et trouver ensemble des solutions. Un petit éditeur est soumis à une quantité double de travail : publier et communiquer. Sans communication ses livres ne se vendront pas. Il peut être frustrer lorsque les libraires locaux ne les défendent pas aussi bien que lui. Il doit donc convaincre le libraire de la qualité de ses livres.

Le bibliothécaire serait ravi de faire venir des éditeurs dans sa bibliothèque, de laisser une place de choix aux éditions locales mais semblent un peu négligé par ses dernières, ou du moins par certaines. Des initiatives et des partenariats ont déjà été mis en place dans certaines bibliothèques : faire découvrir des éditeurs grâce à des interview vidéos.

Les solutions :

Mobilis propose un « voyage d’étude professionnel ». Afin de favoriser le dialogue entre les différents acteurs du monde du livre qui n’ont pas les mêmes contraintes et rencontrent parfois des conflits d’intérêts. L’idée serait que l’éditeur passe une journée chez le libraire, et inversement pour permettre de découvrir le métier et ses enjeux, mais aussi les valeurs que défendent la compagnie.

L’association essaye également de créer des outils interprofessionnels. Un catalogue répertoriant les activités et événements de chaque institution devrait ainsi être mis en place.

◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊◊

Faire ensemble : présentation de Maison Fumetti

logo fumettiOù on a eu affaire à une rencontre-présentation plutôt qu’à un atelier.

La Maison Fumetti est un projet essentiellement porté par des auteurs. Il s’agira d’un lieu associatif dédié à la BD, installé dans le même bâtiment que la médiathèque de La Manufacture. La Maison Fumetti sera à la fois un espace d’accueil du grand public et d’apprentissage (rencontres, expositions, ressources, ateliers) et un espace de création artistique et de confrontation (ateliers d’artistes, résidences…). Le projet vient de naître et le programme est encore un peu flou mais les activités de l’association devront reposer sur des partenariats, notamment avec la médiathèque. Affaire à suivre !

Publicités

A propos Leaz

Libraire multi-fonction, déjà séduite par les trésors de la littérature jeunesse, j'adore y dénicher ses perles francophones; je découvre aussi les charmes du 9e art et en curieuse invétérée ne peux m'empêcher d'explorer les vertus de la bibliothérapie et autres activités biblio-ludique.
Cet article, publié dans autour du livre, salons / forums, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s