Le théorème du homard – Graeme Simsion

titre : Comment trouver la femme idéale
ou le théorème du homard
original title: The Rosie Project
auteur : Graeme Simsion

éditeur : Text Publishing (vo) Pocket (vf)
date de publication : 2013 (vo) 2014 (vf)

ma bookreview : Le théorème du homard est raconté par un personnage hors du commun qui donne à ce roman un ton unique. Don Tillman, professeur de génétique, est un génie. Il excelle dans tout ce qu’il entreprend. Ou presque. Car Don est aussi un inadapté social. Les codes de communication et rituels socio-culturels lui échappent complètement. Son mode de vie et son attitude son perçues comme très étrange par les autres. Si bien que Don n’a que deux amis et n’a jamais pu obtenir de deuxième rendez-vous galant avec une femme. Don ne manquera pas de vous raconter « le désastre de la femme à la glace parfum abricot », parfait exemple du problème qu’à Don à se comporter convenablement. 

Pourtant, statistiquement, il doit bien y avoir quelqu’un pour lui. Mais avec sa vie millimétrée et chronométrée, Don ne tolère pas les pertes de temps inutiles. Alors, pour trouver cette perle rare, Don établit un questionnaire ridiculement long (ouais 16 pages quand même) et exigeant qu’il appellera The Wife Project. La femme parfaite pour lui ne devra : ni boire ni fumer ; ne pas être végétarienne ; être ponctuelle et intelligente… and the list goes on, man!

Et puis évidemment, élément perturbateur, jolie Rosie qui arrive comme une fleur. Elle est bartender, végétarienne, fumeuse, toujours en retard mais loin d’être idiote. L’air de rien, elle met son petit grain de sable (voir le bac à sable) dans le petit monde bien orchestrée du pauvre Don qui va tout faire pour l’aider à retrouver son père génétique.

Anyway, si t’as envie de te détendre avec une bonne tranche de comédie romantique moi je te conseille d’ouvrir The Rosie Project (en vo ou vf c’est toi qui voit). Le bestseller a mérité son succès international, l’écriture est fluide et agréable et offre au lecteur exactement ce qu’il attend d’une comédie romantique. Ni plus ni moins.

Bonus : Graeme Simsion est un auteur australien. The Rosie Project se déroule à Melbourne Ce premier roman lui a valu plusieurs prix tel que l’Australian Book Industry’s Book of the Year, Winner en 2014 Il a également a été traduit en 40 langues.
→ pour plus d’Austra’littérature clique ici !

note : 3.5/5
âge recommandé : adulte

Publicités

A propos Leaz

Libraire multi-fonction, déjà séduite par les trésors de la littérature jeunesse, j'adore y dénicher ses perles francophones; je découvre aussi les charmes du 9e art et en curieuse invétérée ne peux m'empêcher d'explorer les vertus de la bibliothérapie et autres activités biblio-ludique.
Cet article a été publié dans Austra'littérature, autour du livre, litté adulte, mes bookreviews. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s